Tracteur maraicherJeunes pousses, région d'AgadirSerres canariennes, région d'AgadirTomate sous abris, région d'AgadirAgropole, Saint-Louis du SénégalMaïs doux, Saint-Louis du SénégalEpandage engrais, Office du Niger
AgriSénégal  Agrisenegal.com
Accueil > Riz > Partie II : L'exploitation - Comptabilité de l’exploitation

Riz - Guide du producteur

 

Partie II : L’exploitation

 

Comptabilité de l’exploitation

 

Pour être exploitée quotidiennement par le gestionnaire du périmètre, la comptabilité est tenue sur le lieu de l’exploitation, d’où l’importance de disposer d’un bureau. Une comptabilité simplifiée doit permettre de calculer au minimum la marge brute, la marge nette et le résultat net d'exploitation.

 

- Factures des achats et des ventes

Les factures de l’exercice comptable, sont classées par ordre chronologique et numérotées de 1 à X à partir du 1er janvier. Elles sont rangées dans 2 classeurs au format A4 : Achats et Ventes. Les petites factures du mois de même nature, achat gasoil par exemple, sont regroupées et collées sur une feuille de papier. Le montant total et le mode de règlement est inscrit sur la feuille – payé liquide, payé chèque n°..., crédit X jours – ainsi que le libellé du compte. Ces factures sont enregistrées mensuellement sur une liste selon l’exemple ci-après. Les factures peuvent être remplacées par des pièces de dépenses.

Tableau 15 : Exemple de liste mensuel des factures d’achat

 

 

- Tenue de la caisse

Chaque jour ou chaque semaine, les pièces de dépenses et les factures payées en liquide à partir de la caisse sont enregistrées sur un cahier de caisse. A la fin du mois, après avoir vérifier que le solde correspond bien à l’argent disponible en caisse, les pièces sont rangées dans le classeur des achats. Le numéro d’ordre de rangement dans le classeur des achats peut alors être reporté dans le cahier de caisse pour faciliter les recherches ultérieures.

Tableau 16 : Exemple de cahier de caisse


 

- Fiches de rémunération

Il est établi mensuellement une fiche récapitulant les rémunérations du personnel permanent et temporaire de l’exploitation.

 

 

- Les marges d’exploitation

Les marges d’exploitation, indicateurs très utilisés en agriculture, sont établies pour un groupe de parcelle, pour une culture et un itinéraire technique homogènes ; exemple :
- 30 ha de riz consommation, variété Sahel 202, semis du 20 juin au 10 juillet 1999.
Les marges brutes à l’hectare permettent de comparer la rentabilité des cultures, indépendamment du type d’exploitation ; exemple :
- Comparaison des marges brutes de 2 cultures de riz : hivernage / contre saison.
Les marges nettes à l’hectare permettent de comparer la rentabilité des cultures pour un groupe d’exploitation agricole semblables ; exemple :
- Comparaison des marges nettes de plusieurs cultures de riz Sahel 202, produites sur différentes exploitations pratiquant la culture manuel dans la région du Traza.

Les marges se calculent de la façon suivante :


Le tableau suivant est un exemple significatif d’une culture rizicole d’hivernage sur un périmètre privé de la région du Traza en Mauritanie. Il met en évidence des charges spécifiques élevées en comparaison aux charges opérationnelles, dû à une consommation importante en gasoil pour l’irrigation et à des frais de récolte élevés. A partir de ces informations, un conseillé agricole peu proposer aux exploitants privés de cette région des solutions techniques pour réduire les charges spécifiques : stations de pompages plus économiques, parcelles plus grande pour améliorer la rentabilité des moissonneuses, transport en vrac des récoltes... Cela permettra ensuite d’accroître les charges opérationnelles qui ont une incidence directe sur l’augmentation du rendement

 

Tableau 17 : Marges brutes et nettes : bloc n°1, 30 ha riz, hivernage 1999
Opérations
Quantité Kg/ha
Prix / U
en CFA
Prix / ha
en CFA
Quantité
Total
Total
en CFA
Semence Sahel 202 R1
100
300
30 000
3 000
900 000
Engrais de fond 18-46
150
180
27 000
4 500
810 000
Engrais couverture urée
300
140
42 000
9 000
1 260 000
Herbicide total Glyphosate
3
4200
12 600
90
378 000
Adjuvant
1
4500
4 500
30
135 000
Herbicide antigraminées Propanil
6
3 500
21 000
180
630 000
Herbicide cypéracées Londax
0,08
30 000
2 400
2
72 000
Charges opérationnelles
 
 
139 500
 
4 185 000
Produit brut 30 ha
5 500
110
605 000
165 000
18 150 000
Marge brute
 
 
465 500
 
13 965 000
Gasoil station pompage
210
325
68 250
6 300
2 047 500
Manoeuvres temporaires 20 mois
30 000
20 000
20
600 000
Récolte moissonneuse
50 000
1 500 000
Emballages récolte sacs 50 kg
110
200
22 000
3 300
660 000
Transport sur récolte
5 500
5
27 500
165 000
825 000
Charges spécifiques
 
 
187 750
 
5 632 500
Marge net
 
 
277 750
 
8 332 500

 

 

- Les amortissements

Les amortissements sont utiles pour répartir sur plusieurs années les charges immobilisées comme le matériel agricole et les bâtiments. La durée d’amortissement est fonction de la durée de vie de l’immobilisation, soit en général 7 ans pour le matériel agricole acheté neuf et 15 ans pour les bâtiments et les aménagements hydrauliques : canaux, drains, pistes, ponts, planage et diguettes principales. Les travaux de réhabilitation effectués chaque année par l’exploitant, ne sont pas amortis.
Le tableau d’amortissement suivant est un exemple significatif d’investissement réalisé pour un périmètre privé de 100 ha de la région du Traza en Mauritanie. Pour cette exploitation, l’investissement consenti est de 90 millions de CFA soit 900 000 CFA à l’hectare. L’amortissement annuel de ces charges représente 10 400 000 CFA soit 104 000 CFA/ha. L’intérêt de la double culture annuel paraît évident, afin de mieux rentabiliser ces charges importantes pour une exploitation d’un pays en développement où les capitaux font défaut.

Tableau 18 : Tableau d’amortissement au 31 décembre 1999 d’une exploitation de 100 ha
Matériel
Année
Neuf /
occasion
Durée
Valeur
achat
Amortissement
Reste à amortir
Aménagement 01/01/94
15 ans
21 000 000
1 400 000
12 600 000
Station de pompage 01/01/94
Neuf
10 ans
20 000 000
2 000 000
8 000 000
Bâtiment d’explotation 01/01/94
Neuf
15 ans
7 500 000
500 000
4 500 000
Tracteur lourd 110 ch 01/01/94
Neuf
7 ans
21 000 000
3 000 000
3 000 000
Roues squelettes 01/01/94
Neuf
10 ans
3 000 000
300 000
Offset auto-porté, 2 t. 01/01/94
Neuf
7 ans
5 600 000
800 000
800 000
Remorque 10 tonnes 01/01/94
Occasion
7 ans
3 500 000
500 000
500 000
Lame niveleuse 3  m 01/01/94
Occasion
7 ans
700 000
100 000
100 000
Pulvérisateur 800 l. 01/01/95
Occasion
5 ans
2 000 000
400 000
400 000
Épandeur d’engrais 01/01/98
Occasion
5 ans
1 500 000
300 000
900 000
Rouleau 4 m 01/01/98
Occasion
7 ans
700 000
100 000
700 000
Véhicule 4x4 01/01/99
Occasion
4 ans
4 000 000
1 000 000
3 000 000
Total  
 
 
 90 500 000
 10 400 000
34 500 000

 

 

- Le compte de résultat


Tableau 19 : Tableau d’amortissement au 31 décembre 1999 d’une exploitation de 100 ha
Compte
Charges / Produits
Montants en Cfa
600 CHARGES DE D’EXPLOITATION
répartis comme suit :  
55 640 000
610 Achats d’intrants
 
13 940 000
611  Semences
3 000 000
612  Engrais
6 900 000
613  Désherbants
4 040 000
620 Autres achats de produits
 
11 300 000
621  Gasoil pompage
6 825 000
622  Autre gasoil
1 625 000
623  Emballages récolte
2 200 000
624  Petit matériel, outils, fournitures
600 000
625  Fournitures bureau
50 000
630 Prestations de service
 
9 570 000
631  Location moissonneuse
5 000 000
632  Entretien réparation station
800 000
633  Entretien réparation matériel
500 000
634  Entretien réparation véhicule
500 000
635  Transport, manutention récolte
2 750 000
636  Autres transports
20 000
640 Autres charges externes
 
610 000
641  Déplacements, restauration
500 000
642  Assurances
100 000
643  Frais bancaires
10 000
650 Impôts et taxes
 
20 000
660 Frais de personnel
 
5 900 000
661  Chef d’exploitation
1 450 000
662  Personnel permanent
1 450 000
663  Personnel temporaire
3 000 000
670 Frais financiers
 
3 900 000
671  Frais financiers prêts de campagne
1 500 000
672  Frais financiers prêts matériel
2 400 000
680 Dotations aux amortissements
 
10 400 000
681  Aménagements et bâtiments
1 900 000
682  Station de pompage
2 000 000
683  Matériel agricole et véhicule
6 500 000
700 PRODUITS
répartis comme suit :   
62 500 000
710 Vente production
 
60 500 000
711  Vente de paddy 100 x 5,5 t x 110
 60 500 000
730 Vente de prestation de service
 
2 000 000
731  Préparation du sol 100 ha x 20 000
2 000 000
700 – 600 RESULTAT NET D'EXPLOITATION
6 860 000


En plus de ces éléments comptable de base, des fiches de stock rangées au niveau du magasin permet de gérer les intrants, le gasoil, les lubrifiants, les filtres et les pièces de rechanges.

 


Sommaire

 

Références de l'éditeur | Informations Légales  | © AgriSénégal 2017 Tous droits réservés