Tracteur maraicherJeunes pousses, région d'AgadirSerres canariennes, région d'AgadirTomate sous abris, région d'AgadirAgropole, Saint-Louis du SénégalMaïs doux, Saint-Louis du SénégalEpandage engrais, Office du Niger
AgriSénégal  Agrisenegal.com
Accueil > Riz > Partie II : L'exploitation - Le matériel agricole

Riz - Guide du producteur

 

Partie II : L’exploitation

 

Le matériel agricole

 

Le niveau de mécanisation dépend de l’importance des surfaces à exploiter. Pour une rizière de moins de 50 ha, elle est limitée aux opérations de préparation du sol (offset) et de récolte en faisant appel à la location. Pour des surfaces plus importantes, l’exploitant ou un groupement d’exploitants réuni en coopérative doivent posséder le matériel nécessaire pour effectuer les semis, les épandages d’engrais et les traitements herbicides. Le coût de la mécanisation est largement compensé par un gain de rendement important dû à une grande qualité du travail.

 

- Le parc matériel

Les tableaux suivant indiquent les investissements raisonnables à réaliser selon la taille de l’exploitation. Les prix mentionnés sont indicatifs et s’entendent pour du matériel neuf en provenance de France ou d’Italie, livré CAF Nouakchott ou Dakar.

Tableau 5 :  Matériel type pour une surface de 50 à 100 ha
Désignation
Remarques
CFA
Tracteur 70 à 90 ch  
23 000 000
Offset moyenne 22 disques  
5 000 000
Remorque 10 tonnes Transport  semences, engrais et récolte.
4 000 000
Épandeur d’engrais 800 litres, 12 m Modèle à 2 disques plus précis pour le semis.
2 000 000
Pulvérisateur porté 800 litres, 12 m  
2 500 000
Lame niveleuse 2,5  m  
1 500 000
Total  
38 000 000


Tableau 6 : Matériel type pour une surface de 100 ha à 200 ha
Désignation
Remarques
CFA
Tracteur lourd 110 à 130 ch Pneus larges
28 000 000
Offset lourd auto-porté, 16 disques  
7 500 000
Remorque 15 à 18 tonnes Transport en vrac du paddy.
6 000 000
Lame niveleuse 3  m L’exploitant effectue lui même l’aménagement.
2 000 000
Chisel à lames incurvées Nécessaire pour les légumes, autres céréales.
3 000 000
Tracteur 70 à 90 ch  
23 000 000
Remorque 10 tonnes Transport des semences et engrais.
4 000 000
Épandeur d’engrais 800 litres, 12 m Modèle à 2 disques plus précis pour le semis.
2 000 000
Pulvérisateur porté 800 litres, 12 m  
2 500 000
Total  
78 000 000


Tableau 7 : Matériel type pour une surface de 200 ha à 400 ha
Désignation
Remarques
CFA
Moissonneuse Équipé d’un batteur riz et pneus basse pression.
60 000 000
Tracteur lourd 140 à 160 ch Pneus larges.
32 000 000
Offset lourd auto-porté, 20 disques  
8 500 000
Remorque 20 tonnes Transport en vrac du paddy.
7 000 000
Lame niveleuse 3  m L’exploitant effectue lui même l’aménagement.
2 000 000
Chisel à lames incurvées Nécessaire pour les légumes, autres céréales.
3 000 000
Tracteur 70 à 90 ch  
23 000 000
Remorque 10 tonnes Transport des semences et engrais.
4 000 000
Épandeur d’engrais 800 litres, 12 m Modèle à 2 disques plus précis pour le semis.
2 000 000
Pulvérisateur porté 800 litres, 12 m  
2 500 000
Billoneuse 4 disques Nécessaire pour les légumes, autres céréales.
3 000 000
Total  
146 000 000



- Tracteurs

Pour la riziculture, les tracteurs peuvent être classés en 2 catégories :

Les marques les mieux représentées dans la région sont New Holland, Case, John Deere, Massey Ferguson, Class et Foton. Il convient de vérifier les délais d’approvisionnement en filtres et pièces de rechange. Le bon usage d’un tracteur nécessite de respecter les points suivants :
- travailler en 4 roues motrices en sélectionnant une vitesse adaptée à la charge de l'outil et aux conditions de sols.
- contrôler la charge du moteur avec l’aiguille de température et les variations de régime.
- un moteur qui a travaillé en pleine charge ne doit pas être arrêté avant d’avoir refroidi.
- un moteur froid ne doit pas travailler en pleine charge.
- ne pas laisser tourner le moteur au ralenti.
- en période de rodage de 100 heures, il ne doit pas travailler en pleine charge.

Si les pneumatiques patinent exagérément, il faut ajouter des masses à l’avant ou monter des pneumatiques plus larges. Les 2 roues motrices sont utilisés pour le transport sur route goudronnée. Lors de l'utilisation d'un outil porté, comme un épandeur d'engrais ou un pulvérisateur, il est conseiller d'ajouter des masses à l'avant, voir de gonfler les pneus avant à l'eau. Ceci est particulièrement important pour utiliser un tracteur dans les rizières inondées. Au travail, l’utilisation de l’embrayage, de la marche arrière et les changements de vitesses fréquents sont déconseillés. Il en va de la durée de vie des organes du tracteur. De même, le rangement sous un hangar, permet de protéger les pneumatiques du soleil et de limiter la condensation de l’eau dans le réservoir.

 

- Pulvériseurs Offset

Le tableau suivant présente quelques modèles d’offset auto-porté. Les modèles moyens, les plus utilisés dans la vallée, permettent une préparation du sol suffisante à condition d’effectuer 2 passages croisés, en sol pré-irrigué. Les modèles lourd sont conseillé pour accroître les rendements en riziculture. Cet outil polyvalent peut remplacer avantageusement la charrue pour les cultures irriguées par billons nécessitant un travail du sol assez profond. Les modèles équipés d’une roue cage montée à l’arrière de l’offset évite l’utilisation d’une poutre ou d’un rouleau pour obtenir un lit de semis bien plané. A l’achat, il convient de prévoir des roulements et un jeu de flexible hydraulique de rechange.
Un travail de qualité est obtenue en sol frais, lorsque les 2 rangées de disques travaillent à l’horizontale, avec un angle d’ouverture suffisant et une vitesse d’avancement minimum est de 7 km/h. Si l’outil se déporte, l’angle des disques de devant ou de derrière est refermé d’une ou plusieurs positions. Le déchaumage se fait en planches de 20 à 30 m de large, sans lever l’outil en bout de parcelle, en tournant toujours à gauche. La bande travaillée se situe à gauche du tracteur, pour fermer les sillons du dernier disque. Le travail de la parcelle se termine par les fourrières, en 3 à 4 passages perpendiculaires aux planches. Il convient d’éviter de rouler avec le tracteur sur une partie déjà travaillée.

 

Tableau 9 : Pulvériseurs Offset auto-porté moyen
Marques
Largeur
Poids
Disques
Puissance
 
en m
en t
Nombre
Diamètre
en cm
Épaisseur
en m m
Écartement
en cm
en ch
Galucho
GLHR
2,40
1,9
22
61-66
6
23
70 - 90
GLHR
3,10
2,5
28
61-66
6
23
100 - 120
Gard
Oto R80
2,45
1,7
22
61-66
6
23
70 - 90
Oto R200
3,10
2,5
28
61-66
6
23
100 - 120
Jean de bru
Prior-Norma
2,50
2,0
22
61-66
5-6-7
23,5
70 - 90
Prior-Norma
3,20
2,5
28
61-66
5-6-7
23,5
100 - 120
Quivogne
AP
2,40
1,7
22
61-66
6
23
70 - 90
AP
3,10
2,2
28
61-66
6
23
100 - 120
Razol
CVH
2,50
2,0
22
61-66
5-6
23
70 - 90
CVH
3,00
2,4
26
61-66
5-6
23
100 - 120



Tableau 10 : Pulvérisateurs Off-set auto-porté lourds
Marques
Largeur
Poids
Disques
Puissance
 
en m
en t
nombre
Diamètre
en cm
Épaisseur
en mm
Écarte-ment
en
cm
en ch
Galucho
GRLCH/GRCH
2,40
2,5 à 3
16
71-76
10
30,5
110 - 130
GRLCH/GRCH
3,00
3 à 4
20
71-76
10
30,5
130 - 160
Gard
Oto 200
3,00
3,3
20
71
7
34
130 - 160
Jean de bru
Coral
2,50
16
76
10
32
110 - 130
Coral
3,10
20
76
10
32
130 - 160
Quivogne
AP forestier
2,45
3
16
71-76
10
30,5
110 - 130
AP forestier
3,05
3,6
20
71-76
10
30,5
130 - 160
Razol
BIG
2,40
3
16
76
10
31
110 - 130
BIG
3,00
3,6
20
76
10
31
130 - 160

 



Tableau 11 : Pulvérisateurs Off-set auto-porté lourds
Marques
Largeurs
en m
Attelage
Composition de l’outil
Galucho toutes Porté Rouleau cage
Jean de bru toutes Porté Rouleau cage
Quivogne 3,3 - 4,2 Porté Rouleau spires + herses + rouleau cage



- Rouleaux et trains d’outils de planage

Dans les grandes régions rizicoles où les travaux culturaux sont mécanisés, le rouleau et les trains d’outils de planage sont utilisés à la préparation du lit de semence pour améliorer la levée du riz et faciliter l’utilisation des tracteurs à roues squelettes pour les travaux culturaux en rizière inondée. Ils assurent un tassement du sol dans la zone 5 à 10 cm de profondeur.

Tableau 12 : Rouleaux et trains d’outils utilisés en rizière
Marques
Appellation
Composition de l'outil
Largeur de travail
Attelage

Poids
par m
en kg

Ferju Croskill disques croskill 2 à 4 m Porté
400 à 500
  Croskillette croskillette 3 à 6 m Porté
200 à 300
  Cultipacker disques rayonneur 2 à 4 m Porté
Jean de bru Landpacker rayonneur
+ croskillettes
2,5-3-3,5-4 Porté
300
  Albatros croskill 4 à 8 m Auto-porté
400 à 500
Quivogne Combiné semis Rouleau spires
+ planche niveleuse
+ herse
+ herse à cage roulante
3,3-4,2-5-5,6-6 Porté
Religieux Condor Rouleau cage
+ planche niveleuse
+ vibroculteur
+ rouleau cage
+ rotoherse
4-5-6-8 Auto-porté



- Distributeur d’engrais

En riziculture, ont opte généralement pour un distributeur d’engrais de marques Sulky ou Amazone, double disques, d’une capacité de 600 à 2 000 litres et d’une largeur de travail de 18 à 24  m. Il est utilisé pour semer le riz à la volée (en 18 m) et épandre les engrais (en 18 ou 24 m). Seuls les engrais non pris en masse et de granulométrie régulière peuvent être épandue au distributeur.

Après avoir attelé l’outil, le cardan est branché à la prise de force du tracteur. Le débit et la largeur d’épandage sont réglés à l’aide d’un abaque, pour une vitesse choisie. Un régime standard de 540 tr/mn au niveau de la prise de force est obtenu à l’aide de l’accélérateur manuel. Après enclenchement de la prise de force, l’épandage se fait en continue, sans débrayer, en  tournant en angle droit, en s’aidant de jalons placés sur les diguettes.

Exemple de réglage d’un épandeur d’engrais :
Quantité d’engrais à épandre = 120 kg/ha.
Largeur de travail de l’épandeur = 12 m.
Vitesse d’avancement du tracteur = 8 km/h soit 133 m/mn.
Durée d’épandage pour 1 ha : 10 000 m² / 12 m /133 m/mn = 6 mn 15 s.
Débit de l’épandeur d’engrais : 120 kg / 6 mn 15 s = 19 kg/mn.


- Pulvérisateurs

Les pulvérisateur de marques Berthoud, Hardi ou Technoma de 600 à 1 000 litres, équipés de rampe de 12, 18 ou 24 m et d’un système de remplissage de la cuve à partir des canaux sont les plus utilisés en riziculture. Les traitements herbicides et éventuellement insecticides sont réalisés sur des parcelles inondées ou asséchées.
Les traitements herbicides sont appliqués avec des buses à fente d’un débit de 100 à 200 l/ha à 8 km/h, sous une pression de 2 à 3 bars. La pression est réglée à l’aide du manomètre en pulvérisant de l’eau. Pour préparer la bouillie de traitement, la cuve est remplie au 3/4 avant de verser éventuellement un adjuvant puis les produits de traitement. Le niveau d’eau est complété tout en actionnant le système d’agitation de la cuve, pour assurer un mélange homogène. La hauteur de la rampe est réglée à 0,8 m au dessus de la végétation. Après enclenchement de la prise de force, la pulvérisation se fait en continue en suivant les traces laissées dans la parcelle lors de l’épandage d’engrais.
Le pulvérisateur est l’appareil le plus fragile de l’exploitation. Une bouillie de traitement ne doit jamais séjourner plus de quelques heures dans la cuve. Après chaque traitement, la cuve, les conduits et les jets sot nettoyé avec 100 l d’eau additionné d’un litre de nettoyant pour pulvérisateur ou à défaut de 2 à 3 litres de gasoil et de 100 g de lessive. Les fentes des buses sont alignées pour former une pulvérisation homogène. Un angle très léger, de 5 à 10° est donné à chaque jets pour permettre leur chevauchement. L’appareil rangé à l’ombre est posé sur une aire cimentée ou une palette en bois. Les buses en plastique se changent tous les 3 à 4 ans en usage normal, alors que les buses en céramique sont pratiquement inusables.

 

- Moissonneuses batteuse

Les marques les mieux représentées dans la région sont New Holland, Case, John Deere, Massey Ferguson et Class. Si les parcelles ont une surface minimum de 1 à 2 ha et que le riz n’est pas couché, il est possible de récolter 8 ha par jour avec une barre de coupe de 5 m. Pour des parcelles de 3 000 m², le rendement dépasse difficilement 4 ha par jour et il est alors très difficile de rentabiliser une moissonneuse batteuse. La récolte est effectuée lorsque la paille est séche, le plus souvent entre 9 h et 19 heures. Une formation minimum des conducteurs permet de préserver le matériel et de limiter au maximum les pertes de récolte. L'entretien journalier d'une moissonneuse nécessite au moins une heure de travail le matin pour souffler et graisser la machine.

 

 

Sommaire

 

Liens externes

  1. 1 Référence Editions ARVALIS anciennement ITCF, Travail du sol, Choisir ses outils, Institut Technique des Céréales et des Fourrages, Paris (1992)
  2. ARVALIS, Institut du Végétal, France

Références de l'éditeur | Informations Légales  | © AgriSénégal 2017 Tous droits réservés