Tracteur maraicherJeunes pousses, région d'AgadirSerres canariennes, région d'AgadirTomate sous abris, région d'AgadirAgropole, Saint-Louis du SénégalMaïs doux, Saint-Louis du SénégalEpandage engrais, Office du Niger
AgriSénégal  Agrisenegal.com
Accueil > Riz > Conclusion

Riz - Guide du producteur

 

Conclusion

 

L’agrandissement des parcelles devrait être une priorité
en vue de la mécanisation des opérations culturales et de récolte.
La mécanisation est le défi de la riziculture irriguée,
pour permettre le respect des calendriers, condition indispensable pour accroître les rendements.
L’intérêt de la double culture paraît évident à plus d’un titre.
Dans un pays en développement où les capitaux font défaut,
les cultures irriguées nécessitent des investissements importants.
Il est plus facile et rationnel de répartir ces charges sur 2 cultures par an.
La double riziculture sur les périmètres privés nécessite cependant une bonne technicité.
Elle restera toujours délicate du fait que l’exploitant dispose de peu de temps
pour effectuer la récolte de la culture de contre-saison,
la préparation du sol et le semis de la culture d’hivernage.
Une alternative intéressante consisterait à introduire dans les rizières,
des cultures irriguées, comme le maïs, le sorgho et la tomate d’industrie.

 

Sommaire

Références de l'éditeur | Informations Légales  | © AgriSénégal 2017 Tous droits réservés