Tracteur maraicherJeunes pousses, région d'AgadirSerres canariennes, région d'AgadirTomate sous abris, région d'AgadirAgropole, Saint-Louis du SénégalMaïs doux, Saint-Louis du SénégalEpandage engrais, Office du Niger
AgriSénégal  Agrisenegal.com
Accueil > La Tomate sous abris > Etude économique

Tomate - Guide du producteur

 

La Tomate sous abris

 

Etude économique

Cette étude économique est réalisée pour une exploitation d'une surface initiale de 12 ha de tomate cerise avec une perspective d'évolution sur 48 ha et un développement de la gamme tomate : cerise, cocktail grappe et ronde calibre 57 / 67 mm.

 

- Itinéraire technique

Surface : 12 ha
Variété : Josefina, plants francs la 1ère année
Date de plantation : 1er octobre
Densité : 2 plants/m² sur 2 bras, soit 4 bras/m²
Cycle avant récolte : 7 semaines
Durée de la récolte : 20 à 22 semaines
Durée de préparation inter-campagne : 6 semaines
Rendement : 110 t/ha brut, 100 t/ha export

 

Surface : 1 ha
Rendement tomate cerise et cocktail sur 0,5 ha : 80 t/ha brut, 60 t/ha export
Rendement concombre et melon sur 0,5 ha : 40 t/ha brut, 35 t/ha export

 

- Le personnel

Pour cette étude, le Directeur Général et le Directeur Administratif et Financier ont un statut d'expatrié, respectivement à plein temps et à mi temps. Le premier est en charge de la direction de l'entreprise. Le second est en charge du contrôle de gestion de l'entreprise et de l'efficience de l'outil de production. Le reste du personnel est recruté localement. A tous les niveaux, une période de stage préalable à l'embauche permet de sélectionner et former les employés. Pour l'encadrement cette formation vise à inculquer une base commune de connaissances sur le métier (agronomie, gestion), à fixer un objectif de campagne et à définir les responsabilités de chacun. A un même niveau de hiérarchie, chaque employé doit être en mesure d'assurer plusieurs fonctions et de remplacer ou seconder un collègue. Un centre interne de sélection et de formation assure l'organisation des stages et de la formation professionnel continue du personnel (théorie + pratique). Ce dispositif est la clé de la réussite de l'entreprise.

 

Figure 1 : Organigrammes du personnel de l'entreprise
 

 

Les journaliers sont rémunérés à 1705 CFA net / jour, congés payés inclus. Le coût pour l'entreprise est de 2000 CFA / jour, soit 3 € ou 35 Dh / jour. Le barème des salaires ci-dessous correspond aux pratiques locales pour des employés diplômés en début de carrière ou possédant une première expérience. Une prime de fin de campagne est allouée en fonction du résultat individuel. Afin d'éviter le départ des employés formés et compétents, il convient de prévoir des évolutions de carrières au sein de l'entreprise.

 

Tableau 1 : Barèmes des salaires pour la 1ère année en Cfa (2007)
Barème par poste Barème salaires nets Prime par an Indem. logement Charges sociales Transport mois Coût par mois
Retraite Sécu CFE
Jour Mois IPRES CNSS  
Plafond charges sociales         200 000 60 000 Brut    
Taux charges sociales         14 % 16 % 3 %    
Chefs fermes et de services   300 000 300 000 1 080 000 28 000 9 600 9 750   462 350
Coordinateurs, techniciens   100 000 100 000 360 000 15 167 9 600 3 250 12 629 178 979
Chefs ferti/phyto/Pointeur   75 000 75 000   11 375 9 600 2 438 12 629 117 291
Echassiers / Tractoristes 2 131 55 413 27 706   8 081 9 235 1 732 12 629 89 398
Journaliers 1 705 44 330 22 165   6 465   1 385 12 629 66 656

 

Les effectifs en ouvriers et échassiers tiennent compte des conditions climatiques de la région où la croissance des plantes est plus rapide qu'au Maroc. Les employés sont permanents sauf pour les journaliers et les échassiers qui travaillent 5 à 9 mois par an.

 

Tableau 2 : Temps de travaux en jour / ha
Situation Critéres techniques Caractéristiques
Saint Louis
Serre canarienne sous filets 20x10
Surface de référence : 1 ha
Conduite de plante : palissée à 3 m
Nombre de plants : 22 000
Nombre de bras : 44 000
Irrigation : goutte à goutte
Variété : Josefina
Date plantation : 1er octobre
Date récolte : 20 novembre à 30 avril
Rendement brut : 110 t
Rendement net export : 100 t
  Référence 1 Sept. Oct. Nov. Déc. Jan. Fév. Mars Avril Mai.
Préparation crochets 40 kg / M.O. 32                
Epandage fumier   10                
Alignement goutteurs   3                
Alignement palissage   3                
Pose paillage   6                
Perçage paillage   1                
Pose crochets 1 200 bras / M.O. 37                
Plantation     5              
Ratissage     5              
1er palissage 1 800 bras / M.O.   25              
Noeud 1 800 bras / M.O.   25              
Nettoyage des pieds 3 000 bras / M.O.     15 15 15 15      
Palissage jusqu'à 2 m 3 300 bras / M.O. x 5 j   40 80            
Echassiers 3 300 bras / M.O. x 5 j       80 80 80 80 80  
Récolte 9 kg / h    
105
317 317 317 317 212  
Effeuillage, nettoyage pieds 3 000 bras / M.O. x 7 j       89 89 89 89 89  
Manutention récolte 2 M.O. pour 12 ha       5 5 5 5 5  
Désherbage       10            
Traitements phyto 6 M.O. en 1h30   11 11 11 11 11 11 11  
Entretien filets 4 M.O. pour 12 ha 30 10 10 10 10 10 10 10  
Arrachage, retrait plantes 500 plants / M.O.                 44
Retrait crochets 2 500 crochets / M.O.                 18
Nettoyage                   44
Irrigation 2 M.O. pour 12 ha 6 6 6 6 6 6 6 6 6
Total main d'oeuvre en jour 128 127 237 534 534 534 519 414 112
Effectifs ouvriers   4,9 4,9 9,1 17,5 17,5 17,5 16,9 12,9 4,3
Effectifs échassiers   0,0 0,0 0,0 3,1 3,1 3,1 3,1 3,1 0,0
1 M.O. : Unité de travail = 1 journée d'un ouvrier

 

Tableau 3 : Coût salarial pour l'entreprise en Cfa

Effectifs   1 ha Surface (ha) Total effectifs Coût mensuel Nombre de mois Coût annuel Coût/kg pour    80 t/ha Coût/kg réf. Maroc
Direction     5     68 680 832 72 45
Directeur     1 3 252 265 12 39 027 174    
DAF     1 3 252 265 4 13 009 058    
Chefs de services     3 462 350 12,0 16 644 600    









Production tomate cerise     256     119 158 193 124 164
Chef de ferme     1 462 350 12,0 5 548 200    
Coordinateur     1 178 979 12,0 2 147 743    
Adjoints coordinateur     2 117 291 12,0 2 814 986    
Chef ferti / phyto     2 117 291 12,0 2 814 986    
Tractoristes / Chauffeurs     3 89 398 12,0 3 218 327    
Echassiers  3,1 12 37 89 398 5,0 16 628 023    
Journaliers (période récolte) 17,5 12 210 66 656 5,0 69 988 547    
Journaliers (hors période récolte) 5,0 12 60 66 656 4,0 15 997 382    









Pépinière     17     2 715 587 3
Techniciens     2 178 979 2,0 715 914    
Journaliers  15,0 1 15 66 656 2,0 1 999 673    









Essais / Formation     20     13 919 068 14
Techniciens     2 178 979 10,0 3 579 571    
Echassiers  3,0 1 3 89 398 5,0 1 340 970    
Journaliers et stagiaires 15,0 1 15 66 656 9,0 8 998 527    









Total           204 473 681 213  

 

- Les investissements

Les investissements et les dotations aux amortissements pour la 1ère année sont présentés dans le tableau suivant, en supposant que l'entreprise soit crée au 1er juin 2008. Chaque ligne d'investissement est issue d'une analyse dont le détail peut être communiqué par la suite. Il s'agit toutefois d'une estimation qui peut évoluer en fonction des cours des matières premières (acier et plastiques). Elle devra être validée par une mission d'étude qui définira l'implantation de l'exploitation et analysera les contraintes du milieu : eau, électricité, main d'oeuvre... Elle sera complétée par la consultation des fournisseurs, des administrations, des banques et bailleurs de fonds.

Pour l'exportation, ces investissements sont exonérés de droit de douane et de TVA. 

Les investissements sont classés en 2 catégories :
-Les investissements spécifiques, directement liès à la culture choisie ;
-Les investissements non spécifiques, réalisés quelques soit la culture, sous abris ou de plein champ ;
La performance de l'outil de production dépend directement du choix et des moyens consentis aux investissements spécifiques. Ils sont donc prioritaires. Les investissements non spécifiques sont généralement limités tant que la société n'est pas bénéficiaire en ayant recourt par exemple à du matériel d'occasion. Ils peuvent éventuellement être remplacés lorsque cela est possible par de la location ou du leasing. Bien que plus coûteux que l'achat ils permettent de mobiliser les capitaux disponibles pour l'activité de production. Ici, par mesure de simplification, tous ces postes sont considérés comme des investissements.

 

- Charges spécifiques

 

- Charges non spécifiques

 

Tableau 4 : Immobilisations en Cfa
Eléments bilan au 31/05/2009 Durée d'usage Valeur brute d'acquisition Cumul des amortissements Dotation aux amortissements
Spécifiques 13 ha   639 166 000 122 361 292 122 361 292
Abri canarien métallique 7 ans 416 000 000 59 428 512 59 428 512
Filets 22x10 3 ans 66 066 000 21 801 780 21 801 780
Station de tête 5 ans 25 000 000 5 000 000 5 000 000
Arrosage  5 ans 13 000 000 2 600 000 2 600 000
Brumisation 5 ans 39 000 000 7 800 000 7 800 000
Poste fixe 5 ans 5 400 000 1 080 000 1 080 000
Petit matériel de production 3 ans 74 700 000 24 651 000 24 651 000





Non spécifiques
146 200 000 26 290 275 26 290 275
Foncier 7 ans 17 100 000 2 442 855 2 442 855
Bâtiments d'exploitation 7 ans 60 000 000 8 571 420 8 571 420
Matériel agricole 5 ans 37 900 000 7 580 000 7 580 000
Camion isotherme 30 m3 5 ans 0 0 0
Automobiles 5 ans 20 000 000 4 000 000 4 000 000
Matériel de bureau 3 ans 11 200 000 3 696 000 3 696 000





Total des immobilisations Cfa 785 366 000 148 651 567 148 651 567
  1 197 283 226 618 226 618
  Dh 13 170 110 2 492 796 2 492 796

 

- Les marges directes

Les marges directes sont calculées par production, comme suit :

Marges directes
=
Produits des ventes
-
Charges opérationnelles
-
Charges directes

 

 

-ventes export
-ventes locales

- plants
- engrais
- défense des cultures
- intrants spécifiques
- énergie
- main d'oeuvre de production
- prestation de conditionnement
- logistique transport

 

- amortissement d'équipements spécifiques : abris, filets, irrigation, etc...
- intérêts d'emprunts sur ces équipements spécifiques

 

- Produit des ventes

Comme le montre les tableaux suivants, le produit des ventes de 1 ha de tomate cerise, qu'il soit produit à St. Louis ou à Agadir, est sensiblement le même. La moyenne des prix de vente sur les 3 dernières années donne un léger avantage à la production de St. Louis, grâce à une production plus concentrée sur les mois les plus rémunérateurs de décembre à avril.

 

Tableau 5 : Tomate cerise de St. Louis - Produit brut export/ha
Tomate cerise Octobre Nov. Décembre Janvier Février Mars Avril Mai Total
Volume export en t/ha     15 15 20 20 18 12 100
Prix export en €/kg     2,8 2,2 2,4 2,4 2 1,6 2,26
Produit export en €/ha     42 000 33 000 48 000 48 000 36 000 19 200 226 200
Soit pour 12 ha en Cfa                 1 780 529 681

 

Tableau 6 : Tomate cerise d'Agadir - Produit brut export/ha
Tomate cerise Octobre Nov. Déc. Janvier Février Mars Avril Mai Total
Volume export en t/ha 12 15 12 10 14 15 12 10 100
Prix export en €/kg 2 1,5 2,8 2,2 2,4 2,4 2,0 1,6 2,12
Produit export en €/ha 24 000 22 500 33 600 22 000 33 600 36 000 24 000 16 000 211 700

 

Les écarts de tomate cerise  sont valorisés sur le marché local à 45 Cfa/kg à St. Louis contre environ 1,5 Dh/kg (90 Cfa/kg) à Agadir.

 

Un demi hectare destiné à la formation, planté en tomate cerise dès la mi-septembre, est commercialisé avec un rendement export plus faible. L'autre demi hectare sert de pépinière puis est affecté aux essais variétaux de tomate cerise, cocktail et grappe ainsi que concombre et melon.

 

Tableau 7 : Tomate cerise, serre formation - Produit brut export/ha
Tomate cerise Décembre Janvier Février Mars Avril Mai Total
Volume export en t/ha 10 15 11 10 10 4 60
Prix export en €/kg 2,8 2,2 2,4 2,4 2 1,6 2,23
Produit export en €/ha 28 000 33 000 26 400 24 000 20 000 6 400 137 800
Soit 0,5 ha en Cfa             45 195 437

 

Tableau 8 : Tomate cocktail, serre d'essais - Produit brut export/ha
Tomate cocktail Décembre Janvier Février Mars Avril Mai Total
Volume export en t/ha 10 18 16 15 15 6 80
Prix export en €/kg 2 1,5 1,6 1,6 1,4 1,2 1,55
Produit export en €/ha 20 000 27 000 25 600 24 000 21 000 7 200 124 800
Soit pour 0,5 ha en Cfa             40 931 717

 

La station de conditionnement des GDS peut éventuellement conditionner et commercialiser à l'export le concombre et le melon à un prix qu'il conviendra de d'finir. Pour cette 'tude, ils sont évalués à 0,8 €/kg pour l'export et 50 Cfa/kg pour les écarts.

 

- Charges opérationnelles

Comme le montre le tableau suivant, les charges de fertilisation sont plus élevées à St. Louis qu'à Agadir. L'eau d'irrigation et le sol de la région d'Agadir étant chargés en éléments minéraux, la fertilisation et notamment les apports en calcium sont faibles. Les coûts d'importation des engrais sont également plus élevés au Sénégal. Par contre, les charges de main-d'oeuvre et de production de plants francs sont moins un peu moins élevées. Au final, les charges opérationnelles des deux zones de production sont pratiquement identiques.

 

Tableau 9 : Charges opérationnelles variables en Cfa
Tomate cerise Charges St. Louis Référence Agadir
1 ha 12 ha 1 kg % 1 ha 1 kg %
Désinfection du sol 2 952 000 35 424 000 30 12 % 2 952 000 30 11 %
Fumure organique 540 000 6 480 000 5 2 % 540 000 5 2%
Plants 3 807 817 45 693 810 38 15 % 5 520 000 55 21 %
Fertilisation 3 217 618 38 611 418 32 13 % 1 578 000 16 6 %
Produits de défense 1 740 000 20 880 000 17 7 % 1 740 000 17 7 %
Intrants spécifiques 1 109 159 13 309 908 11 5 % 1 109 159 11 4 %
Energie 552 000 6 624 000 6 2 % 552 000 6 2 %
Main d'oeuvre + transport 10 138 741 121 664 889 101 41 % 11 504 401 115 44 %
Transport production 543 956 6 527 473 5 2 % 543 956 5 2 %
Charges de production 24 601 291 295 215 497 246 100 % 26 039 516 260 100 %
Emballage 49 205 900 590 470 806 492 57% 49 205 900 492 57 %
Prestation de conditionnement 11 000 000 132 000 000 110 13% 11 000 000 110 13 %
Logistique transport 25 726 703 308 720 442 257 30% 25 726 703 257 30 %
Charges d'expédition 85 932 604 1 031 191 247 859 100% 85 932 604 859 100 %
Charges opérationnelles 110 533 895 1 326 406 745 1 105   111 972 120 1 120  








Formation tomate cerise Charges St. Louis Référence Agadir
1 ha 0,5 ha 1 kg % 1 ha 1 kg %
Désinfection du sol 2 952 000 1 476 000 84 11 %      
Fumure organique 540 000 270 000 15 2 %      
Plants 3 807 817 951 954 109 7 %      
Fertilisation 3 217 618 1 608 809 92 12 %      
Produits de défense 1 740 000 870 000 50 7 %      
Intrants spécifiques 1 109 159 554 580 32 4 %      
Energie 552 000 276 000 16 2 %      
Main d'oeuvre de production 14 127 960 7 063 980 404 53 %      
Transport production 494 505 247 253 14 2 %      
Charges de production 28 046 554 13 318 576 801 100 %      
Emballage 29 523 540 14 761 770 844 61 %      
Prestation de conditionnement 3 000 000 1 500 000 50 6 %      
Logistique transport 16 207 823 8 103 912 463 33 %      
Charges d'expédition 48 731 363 24 365 682 1 357 100 %      
Charges opérationnelles 76 777 918 37 684 257 2 158        








Essais Charges St. Louis     Référence Agadir
1 ha 0,5 ha 1 kg % 1 ha 1 kg %
Désinfection du sol 2 952 000 1 476 000 84 11 %      
Fumure organique 540 000 270 000 15 2 %      
Plants 3 807 817 951 954 109 7 %      
Fertilisation 3 217 618 1 608 809 92 12 %      
Produits de défense 1 740 000 870 000 50 7 %      
Intrants spécifiques 1 109 159 554 580 32 4 %      
Energie 552 000 276 000 16 2 %      
Main d'oeuvre de production 14 127 960 7 063 980 404 53 %      
Transport production 494 505 247 253 14 2 %      
Charges de production 28 046 554 13 318 576 801 100 %      
Emballage 20 663 920 10 331 960 590 65 %      
Prestation de conditionnement 1 750 000 875 000 50 5 %      
Logistique transport 9 454 564 4 727 282 270 30 %      
Charges d'expédition 31 868 484 15 934 242 911 100 %      
Charges opérationnelles 59 915 038 29 252 818 1 712        

 

Afin de déterminer la rentabilité de chaque production, les charges directes (charges d'équipements spécifiques + intérêts d'emprunts de ces équipements) sont affectés par culture en fonction du temps d'occupation des abris et de la part occupée dans l'assolement. Le solde non affecté est inclus aux charges de structure.

 

Tableau 10 : Répartition des éléments spécifiques en Cfa

Global Tomate cerise Pépinière Formation Essais Structure
Quotte part :
8 mois 2 mois 8 mois 6 mois
Part dans l'assolement : 13 ha 92 % 4 % 4 % 4 %
Charges équipements spécifiques   8  /  12   2  /  12   8  /  12   6  /  12  
Abri canarien métallique 59 428 512 36 571 392 380 952 1 523 808 1 142 856 19 809 504
Subvention abris 0 0 0 0 0 0
Filets 22x10 21 801 780 13 416 480 139 755 559 020 419 265 7 267 260
Station de tête 5 000 000 3 076 923 32 051 128 205 96 154 1 666 667
Arrosage  2 600 000 1 600 000 16 667 66 667 50 000 866 667
Brumisation 7 800 000 4 800 000 50 000 200 000 150 000 2 600 000
Poste fixe 1 080 000 664 615 6 923 27 692 20 769 360 000
Petit matériel  24 651 000 15 169 846 158 019 632 077 474 058 8 217 000
Intérêts / emprunt abris 19 413 333 11 946 667 124 444 497 778 373 333 6 471 111
Intérêts autres emprunts 2 698 500 1 660 615 17 298 69 192 51 894 899 500
Total charges directes 144 473 125 88 906 539 926 110 3 704 439 2 778 329 48 157 708







 Marges directes Global Tomate cerise Pépinière Formation Essais Structure
Surfaces : 13 ha 12 ha 0,5 ha 0,5 ha 0,5 ha
Produits exportés 1 866 656 835 1 780 529 681
45 195 437 40 931 717
Produits des écarts 6 237 500 5 400 000
337 500 500 000
Produit des ventes (a) 1 872 894 335 1 785 929 681   45 532 937 41 431 717  
Charges opé. variables -1 401 905 694 -1326 406 745
-42 813 525 -32 685 424
Charge opérationnelle fixe  0 0
0 0
Charges opérationnelles (b) -1 401 905 694 -1 326 406 745   -42 813 525 -32 685 424  
Marge brute (c = a - b) 470 988 641 459 522 936   2 719 413 8 746 293  







Charges directes (d) -144 473 125 -89 761 409   -3 740 059 -2 813 949 -48 157 708
Marges directes (c - d) 374 673 224 369 761 527   - 1020 646 5 932 344  







 Marges directes / Kg En €/kg Tomate cerise Pépinière Formation Essais  
Production export en kg :   1 200 000   30 000 40 000  
Produit des ventes 2,27 1 488   1 518 1 036  
Charges opérationnelles -1,69 -1 105   -1 427 -817  
Marge brute 0,58 383   91 219  
Charges directes -0,11 -75   -125 -70
Marges directes unitaire 0,47
308   -34 148  

 

 

Les marges directes sont établies par production. Les plants n'étant pas vendus à l'extérieur de la ferme, les charges de cette activité sont réaffectées aux autres productions.

 

- Résultat de l'exercice

 

Tableau 11 : Frais généraux et résultat de l'exercice
Libellés   Montants
en Cfa
Montants
en €
Autres achats non stockés   2 026 000 3 089
Entretien matériel   4 100 023 6 250
Entretien véhicules   4 601 200 7 014
Assurance multirisque matériel spécifique non affectée 0 0
Assurance multirisque autres   1 000 000 1 524
Charges salariales de direction   68 680 832 104 703
Honoraires   1 500 000 2 287
Avantages sociaux   5 820 000 8 873
Déplacements   5 600 000 8 537
Frais postaux, télécoms,   3 420 000 5 214
Taxe foncière   0 0
Charges financière non affectées intérêts/ emprunt 0 0
Dot. amort. mat. spécifique non affectée   0 0
Dotation amortissements non spécifique   26 290 275 40 079
Total charges indirectes (frais généraux) 123 038 330 187 571




Marge directe globale   374 673 224 571 186
Charges indirectes   -123 038 330 -187 571
Quotte part subvention non affectée   0 0
Résultat de l'exercice   251 634 895 383 615

 

 

- Plan de trésorerie

Le délai d'encaissement des apports à la structure commerciale est évalué à 60 jours pour les ventes à l'export : 15 jours de logistique client + 30 jours de délai de paiement client + 15 jours délai paiement station de conditionnement. Ce délai est ramené à 30 jours pour les ventes locales.

Par mesure de simplification, les charges sociales sont mensualisées, ainsi que les primes de fin de campagne pour la main d'oeuvre de production. Les primes provisionnées pour le mois de mai pour le personnel mensualisé.

Les charges opérationnelles de production sont constituées en grande partie d'intrants importés livrés en août, octobre, décembre et février. Le paiement est réputé être comptant à la commande, soit 60 jours avant la livraison.

 

Tableau 12 : Répartition des besoins en intrants et prestations de production
  Août Sept. Oct. Nov. Déc. Jan. Fév. Mars Avril Mai
Désinfection du sol 100 %                  
Fumure organique 100 %                  
Plants 100 %                  
Fertilisation 15 %   30 %   30 %   25 %      
Produits de défense 30 %   30 %   20 %   20 %      
Intrants spécifiques 100 %                  
Energie   10 % 15 % 15 % 15 % 10 % 10 % 10 % 10 % 5 %
Transport production         10 % 25 % 20 % 20 % 20 % 5 %

 

 

- Charges d'expédition

Les charges d'expédition sont prises en charges par la structure commerciale et déduite du produit des ventes exports.

 

- Frais généraux

Par mesure de simplification, une grande partie des frais généraux sont mensualisés : loyers des logements, personnel de maison, entretient et carburant des véhicules, frais postaux et de télécommunication,... Ceux liès à la création de l'entreprise (honoraires d'avocat) ou nécessitant d'être stockés (outillage et pièces de rechange) sont pour partie imputés sur le mois de juin et pour partie réparti sur les autres mois.

 

Tableau 13 : Budget courant de trésorerie en Cfa x 1000
  juin-08 juil.-08 août-08 sept.-08 oct.-08 nov.-08 déc.-08 jan.-09 fév.-09 mars-09 avr.-09 mai-09 juin-09 juil.-09 Total
Recettes               2 144 348 567 282 300 397 736 396 154 298 501 155 593 1 880 994
Export tomate cerise                 330 602 259 759 377 831 377 831 283 373 151 132 1 780 530
Export TC formation                 9 183 10 823 8 659 7 871 6 560 2 099 45 195
Export essais                 6 560 8 855 8 396 7 871 6 888 2 361 40 932
Local tomate cerise               2 025 2 025 2 700 2 700 2 430 1 620   13 500
Local formation               56 84 62 56 56 23   338
Local essais               63 113 100 94 94 38   500
Ventes H.T.               2 144 348 567 282 300 397 736 396 154 298 501 155 593 1 880 994
TVA collectée                              
















Dépenses 133 292 8 711 29 059 15 678 32 859 14 787 44 753 29 627 131 806 234 556 183 056 174 822 153 750 51 250 1 238 009
Expatriés 4 003 4 003 4 003 4 003 4 003 4 003 4 003 4 003 4 003 4 003 4 003 8 006     52 036
Mensuels 2 883 2 883 2 883 2 883 2 883 2 883 2 883 2 883 2 883 2 883 2 883 5 767     37 484
M.O. de production       5 999 5 999 4 999 18 591 18 591 18 591 18 591 18 591 4 999     114 953
Charges salariales 6 886 6 886 6 886 12 885 12 885 11 885 25 478 25 478 25 478 25 478 25 478 18 772     204 474
















Désinfection du sol 38 376                           38 376
Fumure organique 7 020                           7 020
Plants 47 598                           47 598
Fertilisation 6 274   12 549   12 549   10 457               41 829
Produits de défense 6 786   6 786   4 524   4 524               22 620
Intrants spécifiques 14 419                           14 419
Energie       718 1 076 1 076 1 076 718 718 718 718 359     7 176
Transport production             707 1 768 1 414 1 414 1 414 354     7 071
Ch. de production 120 473   19 335 718 18 149 1 076 16 765 2 485 2 132 2 132 2 132 712     186 109
















Emballage                 77 730 155 459 116 595 116 595 116 595 38 865 621 838
Conditionnement                 17 153 34 306 25 730 25 730 25 730 8 577 137 225
Logistique transport                 40 118 80 235 60 176 60 176 60 176 20 059 320 941
Ch. d'expédition                 135 000 270 001 202 501 202 501 202 501 67 500 1 080 004
















Achats non stockés 1 013   1 013                       2 026
Entretien matériel 2 050 205 205 205 205 205 205 205 205 205 205       4 100
Entretien véhicules 383 383 383 383 383 383 383 383 383 383 383 383     4 601
Assurances 250     250     250     250         1 000
Honoraires 1 000           500               1 500
Avantages sociaux 485 485 485 485 485 485 485 485 485 485 485 485     5 820
Déplacements 467 467 467 467 467 467 467 467 467 467 467 467     5 600
Poste, télécoms 285 285 285 285 285 285 285 285 285 285 285 285     3 420
Charges financières                              
Frais généraux 5 933 1 825 2 838 2 075 1 825 1 825 2 575 1 825 1 825 2 075 1 825 1 620     28 067
















TVA / achats                              
Variations -133 292 -142 004 -171 063 -186 741 -219 600 -234 387 -279 204 -306 849 -122 717 -140 102 25 698 198 248 294 248 382 341  
















 

 

Conclusion

La rentabilité de l'investissement est d'environ 23 % la 1ère année si le projet est entièrement autofinancé. Elle atteint 41 % si les immobilisations et la trésorerie sont financées par des prêts bancaires respectivement à hauteur de 53 % et 20 %.

 

Tableau 14 : Rentabilité financière pour un rendement de 100 t/ha
   Valeur  Capital emprunté Autofinancement
  % Montant  
Abri canarien métallique 416 000 000 80 % 332 800 000 83 200 000
Autres immo spécifiques 223 166 000 0 % 0 223 166 000
Fonciers, Bâtiments 77 100 000 60 % 46 260 000 30 840 000
Matériels agricoles et automobiles 57 900 000 60 % 34 740 000 23 160 000
Matériel de bureau 11 200 000 0 % 0 11 200 000
Financement des immobilisations 785 366 000 53 % 413 800 000 371 566 000
Trésorerie maximum janvier 09 306 848 773 20 % 61 369 755 245 479 019
Financement total 1 092 214 773 44 % 475 169 755 617 045 019





Résultat de l'exercice 251 634 895      
Rentabilité financière 23 %     41 %

 

Tableau 15 : Variation du résultat en Cfa
Prix vente en €/kg Rendement en t/ha
  80 100 120
2,00
-244 664 269 34 478 162 245 536 014
2,26
-1 779 170 251 634 895 505 048 959
2,60
211 865 910 517 048 678 822 231 447

 

Sommaire

 

Liens externes

  1. SNM, Service des Nouvelles des Marchés, Ministère de l'Agriculture, France

 

Références de l'éditeur | Informations Légales  | © AgriSénégal 2017 Tous droits réservés